Le Ford F-150 2018 est plus performant que jamais

Le Ford F-150 2018 est plus performant que jamais

{u'fr': u'Ford F-150 2018'}

Technologies et capacités accrues pour le camion le plus vendu en Amérique
Lors du lancement du nouveau Ford F-150 2018, je me suis retrouvé au volant du plus vieux camion que j’aie eu la chance d’essayer dans ma vie : un Ford Model TT 1920 dont le capot à peine visible du siège du conducteur abritait un petit 4-cylindres de 20 chevaux. À défaut d’une puissance colossale, les chanceux qui pouvaient s’en procurer un à l’époque bénéficiaient d’une solide ingénierie et d’une plus grande polyvalence que la vénérable Model T pouvaient leur offrir. En effet, le châssis renforcé, la caisse de chargement doublée en bois et l’essieu avant plus robuste faisaient toute une différence.

Le F-150 le plus performant de l’histoire
Profitant d’améliorations à ces mêmes composantes (sauf la caisse), le Ford F-150 2018 s’avère le plus performant de l’histoire, du petit V6 EcoBoost turbocompressé de 2,7 litres jusqu’au gros V8 de 5,0 litres (qui remplace l’ancien V8 de 6,2 litres). Roi de l’automobile il y a presque un siècle, Ford continue de dominer l’industrie, mais en se concentrant cette fois-ci sur les camions (120 000 unités vendues au Canada l’an dernier et 820 000 aux États-Unis). 

Tous les moteurs qui figurent au menu pour 2018 ont été révisés afin d’en donner plus et d’être plus efficaces. Celui de base, un V6 atmosphérique de 3,3 litres, supplante l’ancien V6 de 3,5 litres. Ensuite, on retrouve ledit V6 EcoBoost de 2,7 litres, un V6 EcoBoost de 3,5 litres (dont une version de 450 chevaux et 510 livres-pied de couple propulse exclusivement le F-150 Raptor) et le V8 de 5,0 litres déjà mentionné. Un tout nouveau V6 Power Stroke diesel de 3,0 litres suivra même le printemps prochain, ce qui signifie que les acheteurs auront encore plus l’embarras du choix.

Un EcoBoost de 2,7 litres qui impressionne
La grande nouveauté pour l’instant est sans contredit le V6 turbo de 2,7 litres, dont le couple est passé de 375 à 400 livres-pied, soit l’équivalent du V8. On le sent dès qu’on enfonce l’accélérateur; nonobstant un léger décalage du turbocompresseur, le Ford F-150 2018 de 2,7 litres démontre une fougue étonnante, aidé par une nouvelle boîte automatique à 10 rapports. Votre pied droit a besoin de faire attention! Ce n’est pas tout : avec l’ensemble de remorquage lourd, qui ajoute de l’acier haute résistance aux sections arrière et médiane du châssis de même qu’un essieu avant plus robuste, la capacité de remorquage de ce V6 s’élève à 9 000 livres. Ford en a fait la démonstration avec une remorque de 7 500 livres lors de l’événement — tout un exploit pour une si petite cylindrée.

Parlant de remorquage, la tâche est maintenant facilitée par un système d’assistance très compétent. Il suffit de manipuler une molette sur le bloc central pour indiquer la zone où l’on souhaite reculer le camion; l’ordinateur s’occupe du reste. Ça fait assez étrange au début, mais une fois qu’on apprend à faire confiance au système, on réalise à quel point il peut nous aider. Nous ne l’avons pas essayé avec une petite remorque, seulement une grande, mais je n’ai pas de crainte là non plus.

Autre nouveauté pour 2018 : un régulateur de vitesse adaptatif qui fonctionne avec ou sans remorque attachée à l’arrière. Il s’adapte au trafic congestionné et travaille de concert avec le système de surveillance des angles morts.

Capable d’en prendre
Tel que mentionné, les autres moteurs du F-150 ont été améliorés pour 2018. Le V6 de 3,3 litres profite d’une diminution de la friction interne, de l’injection directe d’essence et de pièces redessinées; sa puissance et son couple ont augmenté respectivement à 290 chevaux (+8) et à 265 livres-pied (+12). Pour sa part, le V8 de 5,0 litres génère maintenant 395 chevaux (+10) et 400 livres-pied de couple (+13), lui qui jouit d’un nouveau collecteur d’admission et de nouvelles bielles. Tous les moteurs font équipe avec une boîte à 10 rapports, sauf celui de 3,3 litres qui ne peut compter que sur 6 rapports.

Nous avons également eu la chance de mettre le V8 à l’épreuve, non seulement à vide mais aussi avec une charge de 3 000 livres dans la caisse. Bien qu’il soit plus petit que le défunt moteur de 6,2 litres, ce n’est pas la puissance qui manque. En fait, les seules fois où nous avons ressenti les effets de la charge lourde, c’est dans les enchaînements de virages où le transfert de poids nous obligeait à rajuster le tir un peu. Il fallait également un peu plus d’effort pour freiner, mais jamais au point où je craignais de manquer de force de freinage. Le V8 produit aussi un grondement fantastique, quoique mon partenaire d’essai et moi avons préféré le son du V6 EcoBoost (amplifié électroniquement, faut-il préciser).

Un design rafraîchi
Il n’y a pas que la mécanique qui s’améliore; le design du Ford F-150 2018 a lui aussi été modernisé. On retrouve les mêmes phares en forme de « C » que ceux lancés sur les camions Super Duty l’an dernier. Leur allure distinctive se remarque tout de suite. Comme si ce n’était pas suffisant, 6 modèles de calandre sont disponibles en tout. Les versions d’entrée de gamme telles que XLT et Lariat privilégient le noir et un grillage espacé, tandis que les versions plus luxueuses comme la King Ranch arborent beaucoup de chrome.  

Les feux de jour et les feux arrière adoptent des diodes électroluminescentes pour créer un look plus distingué. Le hayon a été modifié et se caractérise maintenant par un fini estampé (XL, XLT et Lariat) ou satiné (King Ranch, Platinum et Limited). L’aérodynamisme retravaillé se traduit par des gains en termes de confort de roulement et d’économie de carburant. N’oublions pas les multiples options de couleurs (dont un bleu accentué de décalques rouges, argent et noirs) et de roues (de 18 à 22 pouces) qui s’ajoutent au menu. 

Pour le reste, c’est assez similaire à 2017, à l’exception de la chaîne audio B&O Play, nettement supérieure à l’ancienne chaîne Sony en termes de qualité sonore. Elle et le système SYNC 3 nous font vite oublier les lacunes électroniques des anciens camions.

La couronne restera chez Ford
En somme, toutes les petites améliorations que je viens de vous décrire vont sans aucun doute permettre à Ford de maintenir son avance dans le segment des camions pleine grandeur dits d’une demi-tonne. Après avoir passé du temps avec les différentes versions du Ford F-150 2018, je crois que les ingénieurs de l’ovale bleu peuvent dormir tranquilles.

En passant, le prix débute à 30 499 $.

 

Essais routiers et nouvelles Ford